Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 09:00

 Les rues du Caire lavées par Henkel Les rues du Caire lavées par Henkel

 

Le groupe Henkel a entrepris de nettoyer les rues du Caire ... Ce projet, appelé El Balad Baladna (ce lieu est notre pays), permet à la marque d'affirmer sa responsabilité sociale. U

une campagne de publicité, réalisée par l'agence TBWA, est diffusée sur les télévisions égyptiennes et sur les media sociaux. L'objectif principal de cette initiative est "de faire de l'Egypte, un pays meilleur et plus propre".

Chaque week-end, via Facebook et Twitter, rendez-vous est donné à tous pour se joindre à cette action bénévole.

 

ou comment surfer sur l'actualité en se donnant une bonne image (cf sixt).

Mais jusqu'ou la marque peut elle aller sans que cela ne paraisse suspect?

 

a voir ici

http://www.youtube.com/watch?v=FjOplcl8k28&feature=player_embedded

Repost 0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 14:20

la hipster attitude!

savez vous ce que c'est?

Peut-être êtes vous vous même un hipster sans le savoir.

 

Revu de décor:

1- A l'origine, les hispters étaient des fans de jazz, le plus souvent blancs, qui adoptaient les attitudes des musiciens noirs. Plus tard ils vont être acteurs de la beat generation qui débouchera sur le mouvement hippie.

aujourd'hui il s'agit de young kids branchés, plus jeunes que les bobos.

Le portrait type: la vingtaine, urbain, circule à vélo, abore des jeans skinny et refuse viscéralement toute étiquette...a commencer par celle de hipster.

imas.jpg

2- leur mecque: williamsburg. Petits cafés, bars, magasins vintages et de vinyles. les habitants s'orgueillissent de faire figure d'enclave face à l'emprise des grandes marques et de la mondialisation, même si les grandes marques Starbucks en tête arrivent.

 

3- leur univers: le vintage. c'est "cool" d'utiliser du vieux plutot que les dernieres techno: le polaroid ainsi que les vinyls font leur retour. pour etre acceptable, le neuf doit sembler vieux: on déchire son jean neuf pour qu'il ai l'air d'une frippe.

imags.jpg

 

le do it yourself:

On peut aussi recoudre soi même son jean pour le rendre unique. L'idée est de faire soi même tout ce qu'on peut: jardin, artisanat,...peu importe pourvu qu'on soit créatif.

Le summum se retrouve dans la cuisine (foodie) avec les sodas fait maison mais globalement aussi , tout ce qui est fait localement: fruits et légumes, glaces, bieres...

 

vous vous êtes reconnus?

 

Quelle réponse pour le marketing face à des êtres qui semblent intouchables?

Pas de problemes pour le commerce indépendant mais pour les gros de la distribution...

Certains s'uy sont cassé les dents, d'autres comme  Whole food market, trader's joe ou  American Apparel ys ont parvenus, ce dernier est même emblématique de la hispter attitude.

s.jpg

 

Pour les deux premiers, on voit a chaque ouverture une horde de hipster débarquer. il y a tout pour leur plaire: consommation socialement et écologiquement responsable et locale; viandes et poissons sans antibiotiques, sacs en papier recyclé..

 

Pourquoi tant d'efforts chez les autre?

Les hipsters sont une cible stratégique car la croissance est tirée vers le haut par les jeunes consommateurs. Ils dépensent la majorité de leurs revenus en loisirs. C'est un segment large et qui est un formidable prescripteur d'achat pour les autres.

Ils sont précurseurs, il est donc important de les accrocher dès le début, nouvelle branchitude?

L'astuce pour les marques est donc de comprendre leur esthétique et leurs codes. Mais attention de ne pas en faire une culture de masse et de garder l'esprit contre-culture.

Repost 0
momentmarketing - dans tendances
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 09:21

excellente pub portugaise qui se révèle au soleil

 

à voir sur http://www.youtube.com/watch?v=TvQmPegVaL8&feature=player_embedded

Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:55

Nouveau florilège de ce qui se fait de mieux en street.

Une sélection spéciale cosmétiques


axe

– AXE TEMPTATION–

 

bic

– RASOIR BIC –

 

dulcolax

– DULCOLAX (laxatif) –

 

epilation

– LADY SHOWER (centre d’épilation) –

 

formula

– FORMULA pour des dents plus fortes –

 

JuiceSalon

–  JUICE SALON (salon de coiffure) –

 

loreal

– GARNIER CRÈMES SOLAIRES (le passant actionne une molette qui rend l’image plus claire ou plus foncée selon la crème employée)–

 

nivea

– NIVEA (crème anti-cellulite) –

 

quatro

– RASOIR QUATTRO WILKINSON –

 

street_market_17

– Shampoing démêlant REJOICE –

Repost 0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 11:30

Après le paradoxe du pharmacien, celui des industriels.

 

Nous ne le savons peut-être pas tous, mais nombres de brevets, d'inventions, de produits dorment dans des cartons, parfois rémunérés à coup de millions pour ne surtout jamais sortir.

Pourquoi?

 

La réponse est simple: pour ne pas se tirer une balle dans le pied, tuer un business qui nous fait vivre, qui parfois est au coeur de notre métier.

 

Exemples:

- Mesdames, vous rêvez toutes d'un collant qui ne file pas, qui ne casse pas....

Il existe! La fibre incassable et infilable a été inventée il y a déjà plusieurs années, presque au tout début de l'invention des collants.

Mais quid du business modele alors des DIM, WELL et autres si une fois un collant vendu, il l'était à vie?

 

- Le pneu increvable et inusable: Quelle serait la raison d'être de Michelin?

 

C'est pourquoi, il faut savoir pour toute entreprise innovante, distiller ses inventions et innovations, savante alchimie entre ce qui va booster mon business et ce qui va le tuer.

 

Evidemment, certaines marques n'ont pas ce genre de probleme, tant ils ont de brand advocate derriere eux: Apple bien sur et globalement tout le domaine de l'électronique grand public mais aussi le sport....

 

On peut ici distinguer 3 catégories:

1- ceux qui apportent un vrai plus, une innovation: le verre incassable (ou inrayable, ou anti-reflets...) pour les lunettes, la clim pour la voiture....

L'image de la marque dans ces cas est renforcée, avec une empreinte de leader sur son marché, d'entreprise innovante, à la pointe...

 

2- ceux qui créent le besoin: nespresso, iphone,...les exemples sont légions ces denières années.

On est souvent dans le luxe technologique ou tout du moins le confort superflux, avec souvent une nuée de précurseurs accros qui se ruent sur le produit dès qu'il sort avant de le jeter ou le laisser de coté qq mois plus tard pour se jeter sur la nouvelle nouveauté.

 

3- ceux qui n'apportent rien mais par leur seule image ont leurs suiveurs: on retrouve ici toutes les marques de cosmétiques et de prêt-à-porter du luxe (les DIOR, DG, CC et autres...). C'est dans cette catégorie que l'on retrouve les collectionneurs.

 

 

Pour tous les directeurs marketing et R&D de ces entreprises, à la vitesse où sortent les brevets, les innovations, les inventions...et face à cela, les besoins des consommateurs, leurs attentes, et la nécéssité de les satisfaire ou de les surprendre, de sérieux casse-tête sont à prévoir!

 

Surtout si on prend en compte la courbe de vie du produit

4_1_480.gif

On pourra dans un premeir temps exiger un prix élevé mais après, peut-être pas. Ceci lié à un déclin des volumes, et c'est la clé sous la porte assurée!

 

Entre l'envie et le besoin d'innover, de prendre de l'avance sur son concurrent, de rendre le coût du ticket d'entrée sur un marché élevé, et les nécessités de perennité de l'entreprise si on sort le produit qui va la tuer, le curseur est subtil à manier.

 

Manu

Repost 0
momentmarketing - dans tendances
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 11:19

Suite de la saga!

 

On peut dire que les marques aiment se montrer et faire leur publicité à tout bout de champs et quelle idée que certaines d’entre elles on eu en imposant un message parfois fun, délirant ou pour d’autres très sérieux, sur de simple sacs pour le moins originaux.

 

Sac-1.jpg

 

Vous risquez certainement de vous faire remarquer la prochaine fois que vous irez faire vos courses au centre commercial.

 

Sac-insolite-2.jpg  Sac-4.jpg

Sac-insolite-16.jpg

Sac-insolite-3.jpg  Sac-insolite-13.jpg

Sac-insolite-5.jpg

Sac-insolite-6.jpg

Sac-insolite-7.jpg

Sac-insolite-8.jpg  Sac-insolite-9-425x1024.jpg

Sac-insolite-12.jpg  Sac-insolite-14.jpg

 

merci a nonidesign

Repost 0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 11:07

Six années de recherche et de travail pour concevoir ces quelques minutes d’images uniquement composées de logos, le temps de se réapproprier les signes graphiques qui envahissent nos villes, de faire vivres ces « intouchables », qui, détournés de la marque, trouvent une nouvelle fonction ou dévoilent une personnalité inattendue.

 

logorama-550x310.jpg

 

Voici « Logorama » (à voir en cliquant sur le mot), un court-métrage d’animation, réalisé tel un droit de réponse, sans aucune autorisation des firmes concernées. Logorama est une course poursuite effrénée dans une ville de marques construite sur le modèle urbain américain.

 

logorama.png

 


Logorama_02.jpg

 

Le projet s’est déroulé en plusieurs étapes : l’écriture du scénario fut la première pierre de l’édifice. La sélection des logos a ensuite duré un an et demi avant d’être définitive. Au final, tous les décors et personnages, ainsi que l’animation typographique des logos est d’une virtuosité incroyable.


Drôle de sensation que d’observer les mouvements de toutes ces marques et logos, symboles contemporains du libéralisme marchand. Sur une trame scénaristique digne d’un blockbuster, Logorama est simplement bluffant.

 

 

La fin, loin d’être une happy end, laisse réfléchir à notre devenir. Sur le sujet, les créateurs donnent libre cours à l’interprétation de chacun. François Alaux déclare d’ailleurs que « chaque pays ayant ses propres codes culturels et rapports aux marques, chacun aura sa vision du film »

 

 

Logorama a reçu l’Oscar du meilleur court métrage d’animation 2010 !!
Cocorico !! Un grand bravo à la team H5 pour cet honneur pleinement mérité !
 


Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 10:41

Je pense que vous vous souvenez tous de ce buzz considérable qu'avait fait coca il y a quelques années.

La marque rouge et blanche avait déposé un distributeur "un peu particulier" dans un campus des USA pour faire partager sa vision du bonheur (à découvrir en cliquant ici)

La vidéo avait fait un tel carton qu'elle est devenue enu pub TV aux US avant que le concept ne soit repris, toujours pour coca, dans plusieurs pays du monde.

 

Eh bien, voici que la marque la plus célèbre d'Atlanta (à ce propos, une étude à récemment prouvé que seules 4 marques au monde pouvaient se vanter de voir leur symbole de marque reconnu partout en Afrique, europe, asie; amériques...: coca-cola, le double CC de channel, le bib de Michelin et le wish de nike....n'en déplaise à MC do) remet ça au brésil!

 
Coca Cola et son camion Happiness

 

L’idée: un camion de Coca-Cola s’arrête dans les quartiers de Rio De Janeiro. Mais un camion un peu particulier! A l’arrière, un gros bouton «push» («presser»). Et lorsqu’un passant appuie dessus, une bouteille ou des goodies Coca tombent, à la grande joie des Cariocas, qui repartent avec des boissons, des casquettes, des t-shirts, des ballons de foot et même une planche de surf… Et comme il fait très chaud, le véhicule propose également sur son toit un arroseur pour se rafraîchir…

là vidéo ici

 

Happiness Truck" est l’une de des nombreuses vidéos (25 au total) qui ont été créées par les équipes du géant des soft drinks sur le thème du bonheur, et qui peuvent être regardées sur sa toute nouvelle page Facebook.

Le site interactif permet aux internautes de faire des recherches pays par pays et également de voter pour l’endroit où ils aimeraient que «le bonheur frappe à nouveau».

 

«Notre objectif n’était pas de remplacer la "Happiness Machine" par le "Happiness Truck", mais de développer cette grande idée… Et de répandre un message de bonheur à travers le monde», explique Christy Amador, Digital Marketing Manager, Global Content Excellence de la marque. Rien que ça! Wao…

 

Signe de la puissance d’une marque, le camion Coca remplace le vieux bahut du marchand de glaces, qui aujourd'hui nous transporte dans le temps lorsqu’on entend sa mélodie parcourir une rue.

 

Demain, les enfants auront le même sentiment, mais la première image qu’ils auront en tête,  ne sera plus celle du camion avec ses cornets, mais bel et bien celle du véhicule rouge siglé Coca Cola. Et ça, pour une marque, cela n’a pas de prix…

Repost 0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 14:08

Je n'ai pas déposé l'expression, avis aux amateurs!!

 

Qu'est ce donc que ce paradoxe du pharmacien?

Il s'agit de mesurer l'écart entre conscience, déontologie, éthique... ou autre expression du même accabit vs business, commerce, profitabilité...

Je m'explique.

 

Vous êtes malade, vous avez besoin de médicaments, vous allez donc chez le pharmacien pour trouver ce qui vous soignera.

Là, le pharmacien est confronté au fameux paradoxe:

1- je vends le bon médicament efficace, je fais un client heureux mais qui ne reviendra pas (enfin pas avant sa prochaine maladie)

2- je vends un médicament pas suffisemment fort, adapté...de façon à ce que mon client revienne dans 2 ou 3 jours et dépense à nouveau de l'argent chez moi.

 

Attention! loin de moi l'idée de focaliser sur les pharmaciens, le même paradoxe peut s'exercer sur les mécaniciens automobile, les vendeurs d'électroménager....

 

Le cas du mécanicien est même encore plus intéressant, car outre la mauvaise pièce ou une pièce déjà usée qui cassera plus vite, se pose le cas du diagnostique.

Comme toute profession où l'on est payé au temps passé (à l'heure), n'a t'on pas intérêt à passer le plus de temps possible pour diagnostiquer la panne, pour donner ce cours de soutien scolaire, pour effectuer cette mission de consulting.... de façon à facturer le plus de temps possible passé?

 

Cette vision du mécanicien est peut-être encore plus forte que celle du pharmacien parce qu'elle touche un domaine où la plupart des gens sont obligés de faire totalement confiance à l'homme du métier puisque totalement incompétents eux-mêmes sur ce domaine. L'exemple du consultant est aussi parlant pour toute personne travaillant en entreprise: à coups de k€, je vends de la prestation pure qui peut elle-même déboucher derrière sur une autre vente de prestation et ainsi de suite.

 

En vendant le bon produit, en diagnostiquant rapidement,.. j'ai repondu au besoin de mon client, j'ai fait correspondre offre et demande mais je prends le risque de "perdre" un client. Certes, il est satisfait, peut-être que lors de son prochain besoin il reviendra vers moi, mais entre temps...

Selon la récence et la fréquence de l'activité, cela peut être source de frustration de la part du vendeur  et générer un besoin de fond de clientèle important.

 

D'où la tentation, légitime en temps de crise, de recourir à des pratiques moins honnêtes.

C'est ce qui a plombé parfois l'image de certaines professions (on en revient au cas du mécanicien).

 

Alors, tous pourris?

tous condamnés à subir la loi des sans scrupules?

 

NON!

Car il reste au fond de chacun un zeste de conscience professionnelle, une éthique du travail, un serment pour certaines professions.

S'il est indéniable que certains professionnels -qui ne méritent pas ce nom- usent et abusent de ces pratiques (en témoigne la recrudescence des cas d'abus de faiblesse aupres des personnes agées par des vendeurs sans scrupules) force est de constater que la plupart des travailleurs sont comme vous et moi.

Attachés ou pas à leur entreprise, passionnés ou pas par leur métier, contraints ou pas de travailler, satisfaits ou pas de leur situation...tous nous faisons de notre mieux pour pratiquer notre art.

Est ce de la conscience? une certaine pression sociale? un relant de valeur "ne fait pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît"....

 

D'aucun mettront en avant "la peur du gendarme":

si je me fais prendre par ma hiérarchie,

si le client le découvre (un client satisfait en parle à une personne, un client mécontent à 10),

si la caisse de résonnance des réseaux sociaux joue son rôle sur le post de mon client,

si les associations de consommateurs me tombent dessus,

si une caméra cachée ou une enquête mystère me surprend,

si la DGCCRF débarque...

 

Gageons que ce sont surtout des valeurs positives qui nous guident dans notre désir de bien faire.

Repost 0
momentmarketing - dans tendances
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 13:43

images.jpg Le Ball of Whacks® est un outil pour stimuler la créativité de votre cerveau. Ce n'est donc pas un jouet puisqu'il s'adresse aux artistes, ingénieurs, écrivains ou designers qui font de la créativité leur métier.

Cette sphère design, qui se présente à vous comme une boule composée de facettes aimantées et colorées, explose très rapidement en dizaines de pièces, illustrant la première partie de la théorie de son inventeur le professeur Roger von Oech.

 

is.jpg

 

Cette théorie repose sur l'idée suivante attribuée à Socrate : "tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien". Cette idée s'impose à vous quand la boule se disloque pour la première fois. C'était un tout bien ordonné par couleurs, c'est maintenant un chaos de pièces de plastique. Ce que vous pensiez ordonné est désordonné. La sphère n'est plus.

 

145-ball-of-whacks-de-roger-von-oech-kit-de-secours-pour-cr.jpg

 

Vous sentez maintenant votre cerveau frustré d'un tel chaos. Vous vous prenez à manipuler les pièces, tel un automate, pour tenter de retrouver cet ordre perdu.
Vous illustrez ainsi la seconde part de la théorie du professeur enseignant de l'université de Standford : à partir d'éléments disparates, la créativité s'éveille pour redonner ordre et sens aux choses. C'est l'essence de la créativité.

démonstration ici

 

  ims.jpg

 

Celui qui aborde la vie comme le ferait un enfant d'un jeu, en poussant et en bougeant les éléments, possède le pouvoir des rois " Héraclite d'Ephèse, 500 av. JC.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de momentmarketing
  • : les tendances du moment, le marketing d'aujourd'hui, digital ou pas, engagé ou pas...tout ce que les marques et les enseignes doivent scruter de près pour les années à venir, pour ne pas perdre le consommateur, pour rester dans la course. Pour une consultation personnalisée: http://ghostofavalon.free.fr/emo/index.html
  • Contact

Profil

  • momentmarketing
  • Professionel du marketing, passionné . je décripte les tendances actuelles:arrivée du virtuel, nouvelles formes de communication (street marketing...). de partout dans le monde, vous verrez avant les autres ce qui est marquant et différenciant!

Recherche